L'antre de Folinus Werktik Index du Forum L'antre de Folinus Werktik
Bonjour et bienvenue dans mon antre! Je me nomme Folinus Werktik et je serai votre maître de jeu.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Infections

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'antre de Folinus Werktik Index du Forum -> Les dires du maître de jeu -> Règles générales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
folinus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2013
Messages: 136

MessagePosté le: Lun 9 Sep - 22:07 (2013)    Sujet du message: Infections Répondre en citant

Diagnostic : Première étape pour soigner l’un des maux cités précédemment, le diagnostic s’opère dans un délai très court, suivant de peu l’infection. Les premiers symptômes sont discrets et le malus est généralement important. Le meneur de jeu reste libre de réduire si des informations complémentaires peuvent être apportées au soigneur (identification de l’animal, conditions d’hygiène, etc.). En cas d’échec, le soigneur n’est pas capable d’identifier avec certitude le mal et devra attendre que l’incubation ait fait son œuvre pour refaire son jet sans malus.
 
Incubation : Deuxième étape, l’incubation représente le temps pendant lequel le mal se propage dans l’organisme du patient, sans que ses effets soient pour autant visibles. L’incubation est souvent la période la plus contagieuse pour l’entourage du patient. Un diagnostic efficacement mené permet de commencer les soins et ainsi de réduire les risques d’aggravation de la troisième étape.
 
Traitement : Troisième et dernière étape, le traitement marque l’apogée du mal, ses conséquences et ce qu’il est encore possible de faire pour le soigner. Certaines maladies finissent par s’estomper naturellement avec du repos, d’autres connaissent une issue fatale. Un soigneur peut refaire ici son diagnostic sans le malus de la première étape. Un échec montre son incapacité à comprendre le mal qui assaille son patient.


Argonaute
Diagnostic (-6) : infection du sang suite à une plaie mal nettoyée. Une désinfection en profondeur de la palie (action complexe -3) peut limiter les risques d’incubation sur un jet de robustesse réussi de la part du patient.
 
Incubation (0) : 12 heures. Pas de contagion hormis par transmission sanguine. Des soins peuvent limiter les effets de l’infection : onguents sur les plaies, saignées, breuvages chauds aux herbes et immobilisation complète.
 
Traitement (-4 ou 0 si le traitement a commencé pendant l’incubation) : 24 heures si traitement efficace, 96 heures le cas échéant. L’argonaute provoque une fièvre accompagnée de crises de tétanie. Le patient perd généralement conscience et se met à délirer. S’il n’est pas traité efficacement par prolongement des soins préconisés précédemment, il risque la mort (15% des cas), une faiblesse irrémédiable (perte de tous les cercles de santé sauf1 – 35% des cas) ou une simple fièvre sans conséquences notables (perte définitive de 1 point de robustesse – 50% des cas)
 
Malmoure
Diagnostic (-1) : Infection du canal urinaire pouvant être contractée lors de rapports sexuels, le malmoure est également surnommé « chaude-pisse » en raison de la sensation pour le moins désagréable ressentie au moment d’uriner, particulièrement chez l’individu de sexe mâle. Sans entrer dans les détails, ce mal est très répandu dans la population des métiers de la prostitution ainsi qu’en général chez ceux dits de petite vertu.
 
Incubation (0) : 12 heures. Contagion par relation sexuelle. Le malade reste contagieux jusqu’à guérison complète.
 
Traitement (-4 ou 0 si le traitement a commencé pendant l’incubation) : 24 heures si traitement efficace, plusieurs jours voire plusieursction semaines en l’absence de soins. Lorsque le mal est déclaré, il faut désinfecter et atténuer la douleur à l’aide de baumes et cataplasmes appliqués sur les organes compromis, et attendre que ça passe.
 
Gangrène
Diagnostic (-3) : Nécrose des tissus faisant suite à un arrêt de la circulation sanguine. Des concussions violentes et des plaies mal soignées sont les principales causes urbaines. Un diagnostic réussi permet de repérer la mort des tissus et d’empêcher l’aggravation par infection.
 
Incubation (-5) : 10 heures. Si le diagnostic est raté, la gangrène sèche, cause de violentes douleurs au patient et les tissus morts commencent à pourrir, laissant des séquelles irréversibles dont les conséquences seront fonction de leur emplacement et de la manière dont le mal sera vaincu. Dans 50% des cas, sans diagnostic efficace, une infection vient aggraver le problème et répandre la gangrène dans l’organisme. A ce stade, le traitement demande une cautérisation des plaies ainsi qu’un traitement par potions médicinales.
 
Traitement (-10 ou -5 si le traitement a commencé pendant l’incubation) : 30 heures si traitement efficace, 78 heures le cas échéant. Il suffit simplement de fournir des soins rapides. Le patient guéri s’en tirera relativement bien mais restera faible pendant une bonne semaine. Les soins et les séquelles sont plus délicats si les soins n’arrivent que tardivement. En cas d’infection, le mal s’étend et nécessitera une amputation pour être traité.
 
Verterine
Diagnostic (-6) : durant le premier stade de la maladie, une fièvre semblable à la grippe s’empare du patient, ainsi qu’un léger engourdissement des extrémités (doigts, oreilles, nez, lèvres, etc.). Durant le second stade, la maladie est dormante, et en dehors d’aphtes et de boutons de fièvre fréquents, il n’y a pas d’autres effets. Puis, et là les choses deviennent graves, vient le troisième stade : la peau devient cassante, et le sens du toucher disparait progressivement. Les extrémités se nécrosent, les plaies ne guérissent plus et s’infectent systématiquement. EN l’absence de soins, la verterine dégénère en gangrène.
 
Incubation (0) : 12 heures. Transmission par contact avec des eaux usées.
 
Traitement (-10 ou -5 si le traitement a commencé pendant l’incubation) : aux premiers et deuxièmes stades, la verterine peut être soignée, bien que difficilement. AU troisième stade, la verterine est impossible à guérir complètement sans accès à des soins magiques. Tant qu’ils sont prodigués les soins traditionnels arrêtent la progression de la maladie mais ne la font pas disparaitre.
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Sep - 22:07 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ombre_Blanche


Hors ligne

Inscrit le: 10 Sep 2013
Messages: 23

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 11:08 (2013)    Sujet du message: Infections Répondre en citant

La gangrène c'est un peu nul

Revenir en haut
folinus
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Sep 2013
Messages: 136

MessagePosté le: Mer 25 Sep - 13:02 (2013)    Sujet du message: Infections Répondre en citant

Non, j'aime bien.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:26 (2018)    Sujet du message: Infections

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'antre de Folinus Werktik Index du Forum -> Les dires du maître de jeu -> Règles générales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.